USA : Le meurtre d’un SDF camerounais par la police entraîne de vives protestations



La mort, filmée par de nombreux témoins, de Charley Leundeu Keunang, un SDF camerounais, suite aux coups de feux de policiers à Los Angeles en Californie a causé une vive émotion sur le web et la rue aux Etats-Unis.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Répondant à un appel relatif à un braquage de banque dimanche dernier, trois policiers se rendent dans le quartier de Skid Row à Los Angeles. Ils y interpellent un homme sans domicile fixe, qui rentre dans sa tente, après quoi une altercation entre l’homme, non-armé et les policiers aurait commencé. Au coeur de celle-ci, quatre coups feux sont tirés sur l’homme, qui en meurt. D’après les policiers, il aurait cherché à attrapé l’arme d’un d’entre eux, ce qui aurait entraîné la tragédie. Cette version a toutefois été démentie par des témoins de la scène mais pourra être vérifiée par des caméras de surveillance portées sur leurs uniformes par les officiers de police. Le drame est également amplifié par la présence de nombreux témoins de la scène qui ont pu la filmer et la diffuser peu après sur le web. Les commentaires de dégoût des témoins de la scène y sont particulièrement édifiants.

Connu dans la rue sous le nom de ‘Cameroon’ ou de ‘Africa’, la victime a d’abord identifié comme un Français du nom de Charly Saturnin Robinet, avant que celle-ci ne réalise qu’il avait volé l’identité  d’un citoyen français, étant en réalité Charley Leundeu Keunang, un Camerounais de 43 ans. Bien qu’il ait été impliqué il y a quinze ans dans une affaire de braquage pour laquelle il fut emprisonné jusqu’en mai dernier où il fut diagnostiqué comme ayant des problèmes mentaux, ‘Africa’ a été décrit par tous ses ‘voisins’ de Skid Row comme ayant un comportement exemplaire.

Charley Leuneu Keunang

Charley Leuneu Keunang

Le drame a entraîné une vive campagne de protestation dans la rue et en ligne dans le cadre du mouvement #BlackLivesMatter, utilisant également le hashtag #cantkillafrica. Des dizaines de manifestants se sont ainsi rassemblés mardi dernier en hommage à  Charley Leundeu Keunang et en protestation à ces injustices.

shooting-protest

 



Si elles ont tué en majorité des Afro-Américains, les bavures policières aux Etats-Unis n’épargnent évidemment pas les autres Noirs,  un autre cas notable étant celui d’Amadou Diallo, un immigrant guinéen à New York non armé et mort de 41 balles de la part de quatre policiers à la suite d’un contrôle devant chez lui en 1999.

Jamais un policier raciste n'ira demander à un Noir s'il est bien afro-américain avant de le tuer ; à ce moment précis, à leurs yeux, nos différences n'existent plus.

Jamais un policier raciste n’ira demander à un Noir s’il est bien afro-américain avant de le tuer ; à ce moment à leurs yeux, nos différences n’existent plus.

 

Il est nécessaire d’admettre dans ce contexte que les Noirs du monde ont des cultures et des identités aujourd’hui différentes. Mais que la violence et la haine qu’inspire leur seule apparence et qui met en danger leur véritable existence se doit de les voir s’unir et apprendre à se connaître les uns les autres.

 

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 548 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI