Mali : l’assaut toujours en cours à l’hôtel Radisson à Bamako



Une fusillade a éclaté ce matin à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, en plein centre de la capitale dans le quartier ACI 2000 situé à seulement quinze minutes de  l’aéroport international. Selon des sources de la sécurité, 170 personnes dont 140 clients et 30 employés étaient détenues en otages par des assaillants djihadistes.

La scène a débuté ce vendredi 20 novembre aux environs de 8h du matin (heure française) quand trois hommes armés sont rentrés dans l’enceinte de l’hôtel Radisson Blu à bord d’une voiture avec une plaque diplomatique évitant ainsi le passage au périmètre de sécurité. Une fois à l’intérieur de l’établissement, les assaillants ont ouvert le feu sur les gardiens de l’hôtel avant de monter au septième étage où ils ont continué à tirer dans le couloir à l’aide d’armes automatiques. L’hôtel qui comporte 190 chambres est très fréquenté par plusieurs occidentaux dont des français et notamment l’équipage de la compagnie Air France.

Très rapidement les forces de l’ordre ont établi un périmètre de sécurité à proximité de l’hôtel ont lancé l’assaut. Les ressortissants français, espagnols et américains ont été appelés à éviter le secteur.
Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien qui se trouve à N’Djaména au Tchad pour le sommet du G5 Sahel a dû écourté son séjour pour regagner Bamako. « Je déplore ce qui se passe au Mali. Les forces maliennes se sont déployées pour libérer les otages. Déjà quelques otages ont été libérés. Je lance un appel au calme et à la sérénité au peuple malien,» a t’il déclaré à la presse avant son départ pour l’aéroport.

Selon les autorités maliennes, quatre vingt otages ont été libérés dont deux femmes parce qu’elles ont été capables de réciter le coran. Trois personnes dont un français et deux maliens ont été tuées et deux forces de l’ordre seraient blessées selon le témoignage d’un journaliste contacté par le journal Jeune Afrique. D’après un employé qui a été exfiltré les autres otages ont été emmenés au sous-sol de l’hôtel. Parmi eux des français, des chinois, des américains et des belges. Le septième étage où s’étaient directement orientés les assaillants est habituellement celui où sont logés les membres de l’équipage de la compagnie Air France et ceux d’autres entreprises françaises. Mais Air France a affirmé que la totalité de son équipage qui se trouvait au Mali est en lieu sûr .



Sur place des gendarmes français et les forces de la Minusma sont venus renforcer l’action des autorités maliennes. Le ministère de l’intérieur français a annoncé qu’une quarantaine d’hommes de GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) vont être envoyé au Mali dès aujourd’hui.

Au mois de mars dernier, le Mali avait déjà été frappé par une attaque du même genre. Un bar de Bamako très fréquenté par les expatriés avait été la cible d’un groupe de terroristes. Cinq personnes avaient été tuées ( un belge, un français et trois maliens). Le groupe Al-Mourabitoune avait revendiqué l’acte.

Cette après-midi l’assaut est toujours en cours à l’hôtel Radisson Blu …

A propos de l'auteur :

Passionée par l'écriture, la beauté et la mode, toujours dans l'idée de promouvoir l'excellence noire, j'ai décidé de créer une page Facebook (Jalia), dédiée à la femme.

a écrit 118 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI