Kim Burrell, chanteuse Gospel US honnie après ses propos homophobes

Kim Burrell


La chanteuse Gospel afro-américaine Kim Burrell subit le contrecoup de ses propos jugés homophobes à travers de nombreux rejets médiatiques.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr 

Fin décembre 2016 avaient été diffusés en ligne des propos tenus lors d’un sermon par la chanteuse de Gospel afro-américaine Kim Burrell.

« L’esprit pervers et homosexuel est un esprit d’illusion et de confusion, il a induit en erreur de nombreux hommes et de nombreuses femmes » a-t-elle déclaré. « Si vous, un homme, ouvrez votre bouche pour y introduire le pénis d’un autre homme, vous être un pervers (perverted)! Si vous êtes une femme et que vous allez remuer votre visage sur celui d’une autre femme, vous êtes perverse ».

La chanteuse, qui devait être invitée au Ellen DeGeneres show dont la présentatrice éponyme est ouvertement lesbienne y a vu sa participation annulée. Pharrell Williams, qui devait interpréter en duo avec Burrell une chanson lors de l’émission s’est désolidarisé de ses propos. Sur le plateau même de l’émission, alors que DeGeneres avait justifié son choix de ne pas inviter Burrell en raison de ses propos sur les homosexuels dont elle fait partie, Williams a déclaré:



Kim Burrell

« Il n’y a de place pour aucune sorte de préjugés en 2017 et dans le futur. (Kim Burrell) est une chanteuse fantastique. Je l’adore de la même manière que j’adore tout le monde et on doit tous se mettre à tolérer les différences de chacun et comprendre que nous vivons dans un monde immense, géant, magnifique et qu’il ne peut fonctionner qu’avec de l’inclusion et de l’empathie. »

Burrell a refusé de s’excuser pour ses propos, précisant toutefois que ses propos ont été détournés, qu’elle aurait dénoncé le pêché et non ceux qui le réalisent et qu’elle aimerait les LGBT comme toutes les autres créatures de Dieu, et qu’ elle ne les aurait jamais discriminé.

La chanteuse subit depuis le contrecoup de ses propos. Son émission radio Bridging the Gap with Kim Burrell diffusée par la Texas Southern University depuis juin 2016 a ainsi été annulée. Elle s’est aussi vue désavouer par d’autres personnalités comme la mère de Frank Ocean et la chanteuse Janelle Monae. Seule Shirley Caesar, elle aussi une chanteuse Gospel, semble à ce jour l’avoir défendue publiquement, parmi les célébrités.

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 548 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI