La stérilisation des Noirs dans l’histoire américaine

la stérilisation


La stérilisation de Noirs pour les empêcher de se reproduire avec des Blancs est une réalité qui n’a pris fin que relativement récemment aux Etats-Unis.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Dès les années 1850, la stérilisation de condamnés masculins noirs aux Etats-Unis est pratiquée officieusement. Cette pratique se voit justifiée légalement en 1907 dans l’Etat de l’Indiana. Encouragés par des études scientifiques comme celles du savant américain Charles Davenport pour qui le métis issu d’un Noir et d’un Blanc combinerait dangereusement l’ambition du Blanc à l’incapacité intellectuelle du Noir »,
vingt-quatre états américains appliquent en 1913 une pratique visant, selon l’historienne Catherine Coquery-Vidrovitch largement les Noirs. L’application de ces lois, qui durera dans certains états jusqu’aux années 60
se fera sous couvert d’une loi interdisant officiellement aux « épileptiques, idiots, pauvres, alcooliques, criminels et faibles d’esprit » de se reproduire.

En 1972, il a été révélé qu’au moins 2000 cas de stérilisation forcée avaient été imposés à des femmes noires pauvres du sud du pays. L’objectif était d’empêcher à des femmes ayant déjà des enfants et touchant des allocations pour les nourrir d’en avoir davantage.

Références
Catherine Coquery-Vidrovitch / Des Victimes oubliées du nazisme
Martha P. Ryan / Poor women, powerful men



A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 548 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI