Esclavage moderne : une agence du Bahreïn fait gagner une servante éthiopienne sur Facebook

servante éthiopienne


Une agence de ressources humaines du Bahreïn a perdu sa licence après avoir publié un jeu-concours faisant gagner une servante éthiopienne.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Une agence de recrutement de domestiques du Bahreïn, Al Hazeem Manpower, a été la cible de groupes des droits de l’homme et du travail. La raison, une annonce postée par la société sur son compte Facebook. A côté de la photo d’une femme noire, on y lisait la mention « Pendant le mois de Ramadan, suivez et mentionnez (notre) compte Instagram et gagnez une servante éthiopienne ». Le post a été reporté, ce qui a conduit le Bahrain’s Labour Market Regulatory Authority à suspendre la licence de la société, pendant qu’il enquêtera sur le sujet. Al Hazeem Manpower a depuis présenté ses excuses, se justifiant par un choix de mots inapproprié.

Le Bahreïn, comme les autres pays du Golfe, est régulièrement l’objet d’enquêtes de la part d’organisations des droits de l’homme et du travail sur des questions d’esclavage moderne et de trafic d’êtres humains, notamment au détriment de populations d’Afrique noire.



A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 548 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI